#2021
01/02/2021
Les carnets de JJG – Châteauroux

Comme beaucoup d’organisateurs, Daniel Bionnier et son équipe ont connu une année 2020 compliquée en raison de la crise sanitaire. Mais sa volonté, sa patience, voire sa « folie » nous permettront les 5 et 6 juin prochains de (re)découvrir un circuit des Tourneix neuf, avec davantage de vitesse avec un traitement terre flambant neuf ! Le paddock sera quant à lui amélioré et agrandi, pour correspondre aux normes sécuritaires en vigueur.

Depuis les débuts du Rallycross de Châteauroux, les organisateurs ont souffert des perpétuels changements à apporter au tracé qui avaient de quoi faire tourner la tête des membres de l’Ecurie Terre du Berry. Grâce à la patience et à la détermination de tous, l’édition 2021 promet d’être de toute beauté.

Des souvenirs, il y en a… Des vérifications effectuées en ville, une première en Rallycross, et c’est à Châteauroux que cela débutait. Les longues files bruyantes, les gendarmes postés devant les voitures, quels moments !

Au Tourneix, c’est un peu le Rallycross des premières victoires mais c’est aussi la base de beaucoup de pilotes qui effectuent leurs essais. La Coupe de France et le Championnat y sont attendus comme tous les ans depuis 2003.

La première victoire de Fabien Chanoine restera gravée dans ma mémoire, lui qui ne répondait même plus à mes questions tant il planait dans sa victoire… Ou encore le duel Massé/Peu qui se concluait au collège des commissaires,

Lors des premières éditions sous le soleil de juillet, c’était un peu « Rallycross plage » ! Nous fêtions le 14 juillet en ville. Puis, nous avions eu la visite de Miss France 2008, Valérie Bègue, la copine du Rallycross, qui avait adoré, et nous aussi !

Mon coup de cœur, ce sont certainement les « glissades » de la grande courbe de la ligne droite lorsque la piste est mouillée, à pleine vitesse !

Merci Daniel Bionnier pour toutes ces bonnes nouvelles.

Restez bien connectés sur les réseaux pour découvrir prochainement les nouveautés en images.

 

Ps : Philippe Soing mon copain, Jacques que l’on n’oublie pas.

JJG

 

#2021
#04