#2020
26/02/2020
L’année de la concrétisation pour Arthur le Boudouil ?

Après des débuts timides en 2018, Arthur le Boudouil effectuait la saison dernière, sous la houlette de Jean-Sébastien Vigion et du Vigion Promo Sport des performances démontrant un bon potentiel malgré un manque de régularité et ne parvenant encore jamais à concrétiser. Le pilote breton, âgé de 18 ans sera engagé en 2020 sur une Renault Clio V RX dans le Championnat de France Junior. Il nous parle de son parcours et de ses ambitions…

Petit retour en arrière… parle-nous de ton parcours ?

Arthur : «  Je suis arrivé dans le monde de Rallycross par le biais de HMC (école de pilotage basée à Lohéac). J’avais 16 ans et l’ambition de vouloir m’essayer à la compétition automobile. J’habite près de Lohéac, donc le choix du Rallycross semblait évident. Je suivais cette discipline et notamment le Championnat du Monde et l’étape française, à domicile… J’ai donc débuté en 2018,  dans la formule de promotion au volant d’une Renault Twingo R1 avec l’équipe HMC. Cette première saison pourrait être qualifiée « d’apprentissage » et s’est avérée assez compliquée.

Aujourd’hui, c’est ma troisième saison, avec l’arrivée d’une nouvelle Coupe… nous allons dans un premier temps bien nous préparer, la voiture tout comme moi. Et nous verrons ce que cela donne à Lessay, en comparaison avec les autres pilotes. On se fixera des objectifs par la suite… mais pour l’instant on ne souhaite pas s’en fixer. »

 

Quel est le bilan de la saison 2019 ?

A : « Je suis content de ma pointe de vitesse depuis Faleyras où j’ai réalisé ma meilleure performance (deuxième à 53 millièmes de seconde).

Mentalement, à partir de cette manche, ça allait beaucoup mieux… Et nous savions que le mental était ce qui allait jouer pour cette saison 2019, car c’est ce qui m’a aidé à faire de bons temps et de beaux résultats, notamment en remportant des demi-finales, mais c’est ce même mental qui m’a fait défaut lorsqu’il fallait concrétiser ces pointes de vitesses. Je n’ai jamais vraiment eu de soucis mécaniques, donc c’est de mon côté qu’il faudra travailler pour être davantage aux avant-postes. »

 

Quel est ton programme pour 2020 ? Comment appréhendes-tu ce Championnat ?

A : « Je pars pour la saison complète au sein du Vigion Promo Sport. Je sais pertinemment qu’il y aura du niveau dans ce Championnat… mais je me dis aussi que personne n’aura eu beaucoup de roulage avec cette nouvelle  voiture, donc nous serons quand même tous à armes égales au premier rendez-vous de Lessay. A partir de là, nous pourrons vraiment voir qui sont les forces en présence qui se distinguent et nous verrons où nous situer par rapport à la concurrence.

Pour ma part, j’appréhende davantage les deux premières manches de la saison, car ce sont des circuits que j’apprécie moins… notamment à Lessay où lors de ma première saison, j’avais heurté le rail. Ça a certainement dû rester ancré en moi, et j’ai toujours tendance à lever le pied. »

 

As-tu quand même des ambitions ?

A : « On a quand même montré cette année qu’on pouvait être rapides et qu’il y avait largement moyen de pouvoir jouer des podiums à chaque fois. Cette année, l’objectif sera de donner le meilleur de moi-même à chaque manche, et d’essayer d’atteindre le podium le plus souvent possible. Mais pour l’instant, je ne peux pas me prononcer réellement avant Lessay… »

 

 

#2021
#2021