#2020
14/09/2020
La saison 2020 de Jimmy Terpereau

La situation sanitaire que nous connaissons depuis de début de l’année a bousculé les programmes de bon nombre de pilotes. C’est le cas de Jimmy Terpereau. Le pilote sarthois comptait en effet parmi les favoris au titre de Champion de France Super 1600 pour cette année. En manque de compétition, il a tout de même fait le choix de rouler cette saison. Tour d’horizon de sa saison 2020 et de ses projets…

Loin du Rallycross France, comment se passe ta saison 2020?

Jimmy: « Dans un premier temps, je m’étais engagé en Championnat de France, puis la saison a été reportée, puis annulée. J’avais ensuite pensé à rouler en Championnat d’Europe, puisque c’était visiblement le seul qui serait maintenu pour la fin d’année. Je m’y était donc inscrit, mais je me suis désengagé officiellement ce vendredi, pour plusieurs raisons… la première étant que je n’ai pas mon équipe au complet pour partir, la seconde c’est qu’on ne sait finalement pas si les courses auront vraiment lieu, vu la situation actuelle, notamment en Espagne et au Portugal. 

Donc on préfère ne pas prendre de risques, sachant d’autant plus que la première course qui doit avoir lieu à Montalegre en Super 1600 tombe au même moment que la course à Essay! Et ça m’aurais embêté de ne pas y être… 

Dernière raison, c’est que le week-end suivant Essay, c’est le dernier Folcar, qui compte pour le Championnat de France, et qui se déroule à Lavaré.

A la base, je n’étais pas censé fait le Championnat dans la totalité, mais on a démarré, puis on s’est rendu compte que ce n’était pas trop mal parti ! J’ai donc décidé de me consacrer pleinement au Folcar et de mettre de côté le Championnat d’Europe. »

 

Il était question que tu participes à plusieurs manches de Championnats étrangers, qu’en est-il?

J: « Oui, je devais m’engager dans un premier temps dans le Championnat d’Italie, tout était prévu, nous devions partir il y a deux semaines. Au dernier moment, la course a été reportée à ce week-end (12-13 septembre), mais je n’étais pas disponible.

De mon côté, dès qu’il y a une course, je suis prêt à partir ! Mais je ne suis pas tout seul, il y a mon équipe autour…

Concernant le Championnat d’Europe, lorsque j’ai validé mes engagements, j’ai été informé que les restrictions concernant le nombre de personnes dans l’équipe étaient beaucoup trop importantes (le pilote et deux personnes de l’équipe étaient autorisées), et ça me semblait beaucoup trop compliqué à gérer. Le chauffeur routier ne peut pas être mécano et en même temps spotter, c’est impossible. Chacun a son rôle. »

 

Du coup, quels sont tes projets pour cette fin d’année?

J: « C’est quasi certain que je serai présent au Rallycross d’Essay. La voiture est prête, donc on y sera. 

A côté de ça, je me consacre pleinement à la fin de saison en Folcar. J’y roulais déjà il y a 15 ans… le temps passe vite!

Niveau résultats, ce qui est un peu dommage, c’est que j’avais pris la première manche un peu à la rigolade. Je roulais avec Benoit Morel, avec qui on s’était quand même retrouvés en finale. En finale, je me faisais déclasser pour une bêtise. 

On a ensuite roulé à Lavaré où j’ai gagné, mais la course ne comptait pas pour le Championnat de France. On a roulé à Essay, il y a deux semaines où on a terminé 9ème, puis on a remis ça le week-end dernier à Orléans avec une deuxième place au général à la clé.

Au Championnat, je suis plutôt en bonne posture. La semaine prochaine, je repars pour une manche, pour essayer de marquer des gros points. Ensuite, il n’en restera plus que deux, à Mayenne et à Lavaré, donc des circuits que je connais très bien. »

#2021
#04