#2021
18/02/2021
Jérémy Lambec par Jean-Jacques Guibal

Jean-Jacques Guibal a recueilli le témoignage de Jérémy Lambec concernant ses débuts en Rallycross mais également au sujet de la saison à venir...

 
Qui a eu l’idée de venir en Rallycross chez la famille Lambec?
Jérémy : "L’idée vient de mon père. Il a roulé en autocross (Ufolep) pendant des années lorsque j’étais enfant. Il a arrêté pendant plus de 10 ans et il a décidé de  reprendre il y a 5 ans et toujours en Ufolep. Il a monté une voiture puis a proposé à ma sœur et moi de nous lancer avec lui avec une autre voiture qu’on se partageait tous les 2. Puis on a enchaîné une 2ème saison tous les 3 avec chacun une voiture."
 
Il s'agissait d'une vraie découverte ?
J: "Alors même en ayant un peu roulé avant, cela reste une vraie découverte car une saison et demi de sport auto avant de commencer le rallycross en D4 reste très peu. Et puis le format était complètement différent ainsi que le niveau."
 
Avais-tu une passion avant le rallycross ?
J: "J’ai joué au foot pendant 23 ans ce qui a été mon seul loisir pendant ces années, car j’ai fait une école de foot lorsque j’étais au collège et j’ai pu jouer au meilleur niveau régional pendant plusieurs années avant de m’investir un peu moins pour privilégier ma situation professionnelle."
 
Partenaire de pilotes en Europe, vous avez vécu des grands moments ?
J: "Exactement, on a eu l’occasion de se lancer dans cette aventure qui paraîssait un peu folle car en plus de découvrir le Rallycross français en tant que pilote, nous étions partenaire pour fournir la structure et le déplacement sur les 6 courses d’Europe à Maximilien Eveno et Jimmy Terpereau. Tout cela pour notre première année. Forcément il y a eu des moments compliqués au début dans la mise en place et l’organisation de si grands déplacements. Mais cela reste très positif car nous avons pu découvrir ce monde si différent de ce qu’on peut voir en championnat de France et voyager comme en Suède, en Norvège ou encore en Lettonie. Toutes ces étapes nous ont permis d’emmagasiner beaucoup d’expérience pour la suite. Surtout que le début de notre partenariat était parfait avec la deuxième place de Jimmy à Barcelone et l’élimination de Max en demi lors de notre première course."
 
Que penses-tu des deux pilotes que tu as côtoyé en Championnat d'Europe ?
J: "J’en pense que ce sont 2 pilotes complètement différents avec beaucoup d’expérience et surtout énormément de qualités. Ce sont également 2 personnes avec qui je me suis très bien entendu et avec qui nous avons tissé des liens. Ils ont réalisé de très bonnes performances pendant cette année. Passer cette année à leur côté m’a permis d’engranger pas mal d’expérience en les observant et cela nous a beaucoup servi pour la suite dans tous les domaines."
 
Quels pilotes t'ont impressionné en Rallycross au niveau mondial, européen et français? 
J: "Au niveau du championnat du monde on peut dire qu’ils sont tous impressionnant car entre le pilote, la voiture et la structure tout est impressionnant pour nous amateur. Mais si je peux en citer quelques un je dirais Loeb, Solberg, Kristofferson et Bakkerud. Être en pré-grille avec ces pilotes et se croiser dans le paddock reste très impressionnant.
Au niveau Europe je vais parler plutôt de ma catégorie en Super 1600 et je dirais Baumanis, Basciuska et Nuriev qui étaient quand même nettement supérieurs aux autres.
En France, je dirais Antoine Massé pour sa belle saison et Samuel Peu pour sa régalularité impressionnante. Dans ma catégorie personne ne m’impressionne car j’estime que lorsqu’on s’aligne sur une ligne de départ on a tous une chance mais je peux quand même dire que les résultats d’Yvonnick Jagu et de Jimmy m’impressionnent et me motivent à essayer de me mettre à leur niveau."
 
Une famille en Rallycross c'est un peu comme une entreprise ?
J: "C’est vrai que l’organisation d’un week-end de rallycross avec 3 ou 4 voitures sous la structure et les personnes qui vont avec est très prenante. C’est moi qui m’occupe de cette organisation et en effet je gère ça un peu comme une entreprise car c’est le seul moyen pour ne rien oublier et être à mon sens performant en attribuant une tache à chacun. Autant sur le point sportif que sur l’intendance. Le principal est qu’on passe de très bons week-end en famille et avec les amis."
 
Que penses tu de ton père pilote ?
J: "Je suis content de ce qu’il réalise et même impressionné par moments. Son adaptation au Supercar s’est très bien passé donc tant mieux pour la suite. Le principal pour lui est de se faire plaisir, d’évacuer les problèmes de la semaine et je ne peux qu'être d’accord avec lui car c’est également ce qui me motive dans cette discipline. De plus, je peux également le remercier car c’est aussi en grande partie pour nous faire plaisir qu’il fait tout ça."  
 
Que penses tu de ta sœur pilote ?
J: "Elle a eu une très nette progression depuis le début et c’est très encourageant pour la suite. Elle a encore quelques points à améliorer mais je suis certains qu’elle pourra jouer les premiers rôle cette année et on fera tout pour qu’elle soit dans les meilleures conditions."
 
Penses-tu que c'est la bonne année pour marquer des esprits sur le championnat français ?
J: "En effet cette année peut-être une bonne année pour moi. On a fait ce qu’il fallait pour faire progresser la voiture et il nous reste quelques réglages à trouver pour qu’elle soit vraiment performante. J’ai beaucoup progressé et acquis pas mal d’expérience avec les courses européennes mais je reste néanmoins novice dans la discipline car je vais entamer seulement ma 3ème saison en rallycross et la première complète.
Je reste prudent car j’ai une interrogation dans ce domaine et mon manque d’expérience peut me porter préjudice sur une saison complète. Il est certain que je vais me donner les moyens de bien figurer dans ce championnat en allant par étape, c’est-à-dire commencer par gagner ma première course en rallycross et puis ensuite viser le podium du championnat. La route est longue sur une saison donc je reste prudent sur mes objectifs mais j’ai bien l’intention d’embêter mes adversaires dans la course au podium."
#2021
#04