#2020
09/02/2020
Du changement pour Julien Hardonnière

Après son titre de Champion de France Junior acquis en 2016, Julien Hardonnière prendra part à sa quatrième saison au sein du Championnat de France Super 1600. Le Sarthois, après une saison 2019 décevante, attaquera 2020 avec de nouvelles ambitions à bord d’une nouvelle voiture…

Comment s’est passée ton année 2019 ?

Julien : « 2019 a été une année en dents de scie pour nous, où nous avons connu plus de bas que de hauts, pour plusieurs raisons. 2018 avait déjà été une année noire à cause de la mécanique... L’an passé, la mécanique allait mieux mais on a eu des résultats qui n’étaient pas forcément bons, des petits pépins, et malgré tout quelques bonnes performances et quelques bons chronos. Aussi, nous n’avions pas forcément la bonne voiture pour pouvoir se battre aux avant-postes, le niveau du plateau était très relevé… Au final, nous avons fait quelques bonnes performances tout de même, mais pas à la hauteur de ce qu’on espérait… avec un seul podium sur la saison. »

 

Quel est ton programme cette saison ?

J :« Il y a environ un an, nous avions racheté une nouvelle Suzuki Swift, une caisse accidentée. On est en train de la remonter entièrement avec la mécanique d’une autre Swift que nous étions allés chercher en Angleterre en 2018, pour être prêts début mars et pouvoir rouler un peu avant le début de saison. Donc nous aurons une vraie nouvelle voiture, avec de nouveaux trains, de nouveaux amortisseurs, une nouvelle boite. Précédemment, on avait une voiture plus proche du Rallye que du Rallycross, avec une boite courte, ce que n’avaient pas forcément les autres, et nous avions un peu de mal sur les départs. Cette année, ça devrait donc changer. Sur le papier, cette voiture sera plus performante que la précédente. Par contre, on ne connaît pas du tout la voiture, donc cette année sera certainement une année de développement. C’est la première Super 1600 qu’on monte de A à Z dans nos ateliers ! »

 

As-tu des ambitions pour cette nouvelle saison ?

J :« Je suis toujours à la recherche de ma première victoire en Super 1600. Ce sera cette année ma quatrième saison, donc forcément j’aimerais en gagner une. Après, pour l’instant nous en sommes tellement loin… la voiture n’est pas encore prête, mais ça reste dans un coin de la tête ! On monte une auto qui sera normalement performante, donc à moyen terme on aimerait pouvoir jouer la victoire tous les week-ends, ce sera forcément le but. On travaille dur pour atteindre cet objectif. »

#2020
#2020
28/12/2020

Informations FFSA