#2021
17/02/2021
Communiqué de presse – Ecurie LA2S

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - ÉCURIE LA2S

 

"Le circuit de Lavaré en danger !

 

Membre de l’association de l’Ecurie MAMS et maintenant LA2S depuis de nombreuses années, c’est une aventure qui, pour moi, a commencé en 1992 lorsque mon père courrait.

Je savais que nous vivions des moments difficiles depuis une dizaine d’année et c’est aussi pourquoi j’ai souhaité intégrer le bureau il y a 4 ans.

Lorsque fin 2019, la Fédération Française du Sport Automobile nous a annoncé notre éviction au Championnat de France de Rallycross 2020, cela a sonné comme un coup de tonnerre au sein de l’association.

 

Mon prédécesseur Dany Boulay, qui tenait la présidence depuis près de 10 ans se voyait contraint de démissionner pour des raisons personnelles.

J’ai alors accepté de prendre la présidence et m’investir pour tenter de revenir au calendrier 2021 mais je me suis aperçu que la situation était plus grave que prévue.

 

Avec tous les membres de l’association, nous avons exploré plusieurs pistes de développement du circuit, réfléchi sur les possibilités d’évolution et sur les travaux nécessaires pour aboutir à de bons résultats.

Nous avons de bons projets, de bonnes idées et l’envie de bien faire mais les finances se suivent plus !

Malheureusement, nous traversons une crise sans précédent et cela ne nous aide pas à boucler nos budgets pour réaliser même l’essentiel.

 

Pour mieux comprendre, revenons à l’origine de la construction du circuit que l’on doit à l’initiative de Jean-Marc Massé qui assura la présidence pendant 18 ans.

Celui-ci dut quitter toutes ses fonctions à la suite de désaccords avec certains membres de l’Association eux-mêmes devenus propriétaires du circuit.

Puis Patrick Sevin prit le relais pendant quatre ans jusqu’à l’arrivée de Dany Boulay.

J’ai connu toutes ces périodes en tant que bénévoles et j’ai pu constater que depuis plusieurs années la situation se dégradait, et que chacun (propriétaires comme membres de l’association) était dans une sorte de déni.

 

Nous n’avons pas su réagir à temps et nous n’avons surement pas pris les bonnes décisions pour rendre notre circuit attractif.

D’autre part, Il faudrait également que l’Association devienne propriétaire du circuit, c’est une priorité !

 

Bien que jusqu’à maintenant c’est cette dernière a toujours financé la construction et les aménagements depuis 1989, je ne comprends toujours pas pourquoi nous sommes toujours restés locataire. La somme demandée n’est absolument pas raisonnable.

Plusieurs possibilités ont été abordées même la municipalité qui s’était engagée à racheter le circuit s’est rétractée.

 

Aujourd’hui pour monter un projet sérieux et retrouver la confiance de la Fédération c’est au moins un budget de 150 000 euros (hors achat du circuit) à engager pour refaire un circuit digne de ce nom.

Tout le monde est responsable de la situation actuelle, mais « la balle est dans le camp » des propriétaires.

 

A cet instant, il faudra tout rebâtir et faire enfin une distinction entre le bénévolat, la passion du sport et l’appât du gain pour certains.

J’espère du fond du cœur, que le circuit survivra à cette tourmente… Wait and see ! "

 

Fabien Drouet

#2021
#04