#2020
09/06/2020
Changement de cap pour Alizée Pottier

Initialement destinée à prendre part au Championnat de France Junior de Rallycross au volant de la nouvelle livrée de Renault Clio V RX, Alizée Pottier change finalement de position et roulera dans la Coupe de France féminine FFSA pour les quatre manches de la saison 2020. La pandémie actuelle ayant bouleversé ses projets, la lauréate de la Coupe des Dames 2019 se confie sur ce revirement de situation…

Qu’en est-t-il de ta saison 2020 ?

Alizée : « Il était prévu à la base que nous participions au Championnat de France Junior de Rallycross, car je n’aurais pas pu être disponible sur la totalité de la saison pour la Coupe Féminine. Cela nous permettait également de sauter une étape !
Entre temps, le Covid-19 est arrivé et a un peu chamboulé nos plans, ne sachant pas s’il y aurait un Championnat ou pas. Avec l’annonce du calendrier 2020 et le fait qu’il y ait toujours pour les féminines, un volant à la clé en Championnat de France Junior, on s’est dit que ce n’était pas plus mal de retourner rouler en Twingo pour tenter de décrocher le volant ! Même si je ne le remporte pas, l’objectif sera dans tous les cas d’accéder au Championnat Junior en 2021. La question du budget est aussi entrée en compte et a fini d’orienter notre choix sur la Coupe de France Féminine. »

Avec quel team seras-tu engagée ? Sur quelle voiture ?

A : « Je serai avec le Team Dufas, comme c’était prévu. Par contre, je ne sais pas encore sur quelle voiture je roulerai… En intégrant l’équipe, j’aurai comme coach Cyril Raymond qui pourra nous faire part de son expérience et nous donner de bons conseils pour m’aider à gagner les secondes qu’il me manque. »

Ton avis a-t-il changé sur la Coupe de France Féminine ?

A : « Il est vrai que sur le papier je préfère rouler dans un Championnat mixte…
Après, je me dis que l’an passé je ne me battais quasiment qu’avec Mélanie (Lefrançois), alors que cette année ce sera différent, il y a beaucoup plus de concurrentes, et nous serons plusieurs sur le papier à pouvoir décrocher le volant.
Je sais donc qu’il y aura de grosses batailles et je me dis que c’est peut-être un mal pour un bien que je reste avec les féminines cette année. Je verrai dès la première manche, la manière dont ça se déroulera et les forces en présence. Je sais qu’il n’y aura pas autant de facilité que l’an passé !
Jusqu’à il y a à peine un mois, je ne pensais vraiment pas revenir en Twingo, mais les circonstances font qu’il faut parfois reculer pour mieux rebondir ! »

Comment vois-tu la concurrence ? Auras-tu une pression supplémentaire par rapport à 2019 ?

A : « Je suis assez partagée à ce niveau-là, parce que je me dis que je serai quand même la féminine ayant le plus d’expérience en Rallycross et je commence à très bien connaître les circuits du Championnat. Cette expérience m’aidera normalement à me battre aux avant-postes.
D’un autre côté, je me rends compte que je ne serai vraiment pas toute seule à jouer la gagne, il faudra que je repousse davantage mes limites, parce que j’ai bien vu qu’avec Mélanie notamment, en fin de saison dernière, c’était très serré entre nous et qu’il n’aurait pas fallu quelques courses de plus !
Quatre courses, c’est vraiment réduit et ça se jouera à chaque manche… »

#2020
#2020
28/12/2020

Informations FFSA