#2020
12/03/2020
Anais Gaussens dans le grand bain

Après quelques piges faisant office de prise en main de la voiture, Anaïs Gaussens sera présente durant toute la saison 2020 au sein de la Coupe de France Féminine FFSA. La pilote de la Chanoine Motorsport Academy s’apprête donc à relever un tout nouveau challenge. Comment voit-elle la saison qui se profile ?

Pour commencer, quel est ton parcours en sport automobile ?

Anais : « Je ne suis pas arrivée par hasard sur les circuits, comme d’ailleurs beaucoup de personnes, puisque mon père roulait en rallycross et j’y étais souvent présente. Après quelques années d’absence, je suis revenue par le biais de Paul (Cocaign), il y a donc trois ans, ce qui m’a permis de remettre le pied dedans d’une certaine manière. Ça m’a forcément donné l’envie de m’y essayer. En 2019, j’ai effectué mes deux premières piges, à Pont-de-Ruan et à Kerlabo. J’avais pour seul objectif de découvrir le pilotage et ses sensations. »

 

Parle-nous de ton expérience lors de tes courses ?

A : « Lors de la première course, à Kerlabo, c’était réellement de la découverte. Forcément, ça n’a rien à voir avec le fait d’être spectateur. J’avais fait auparavant quelques essais avec mon coach, Benoit Brunet, ce qui m’avais permis de découvrir les sensations. Mais le fait de se retrouver seule dans sa voiture sur la grille, avec cinq autres concurrents, c’est complètement différent. Concernant Pont-de-Ruan, j’étais forcément un peu plus en confiance et je connaissais le circuit et j’ai pu mettre en application tout ce que j’avais appris durant les essais. Ça s’est très bien passé puisque j’ai réussi à me qualifier pour la finale et à terminer troisième ! Je pense que c’est à partir de ce podium que j’ai eu réellement l’envie de m’engager pour une année complète. »

 

Comment vas-tu appréhender cette saison ? Quels seront tes objectifs ?

A :« Ce sera toujours de la découverte. L’an passé je faisais vraiment ça pour le plaisir, mais je n’avais aucun enjeu, rien à gagner. Cette année, nous jouerons le Championnat, ce sera donc différent. J’y vais aussi pour prendre beaucoup de plaisir, mais j’essaierai d’être aux avant-postes. Je découvrirai quasiment à chaque fois les circuits. Le fait d’être avec Laurine sera également différent. Nous avons déjà roulé ensemble l’an passé et on est une équipe assez soudée, où on se motive mutuellement. C'est une chance d'être dans une si belle équipe telle que la Chanoine Motorsport Academy et de pouvoir profiter de l'expertise d'une structure comme SRD. »

#2020
#2020
28/12/2020

Informations FFSA