#2020
14/06/2020
2020 vu par les « Juniors »

La pandémie de Covid-19 a fortement impacté le monde du sport et notamment le Rallycross et son Championnat de France. Après plusieurs semaines de réflexion et discussions, un calendrier de 4 courses a été proposé, faisant office de Championnat et Coupe de France de Rallycross 2020. Nous avons pris la température auprès des pilotes afin d’avoir leurs ressentis sur cette année pas comme les autres. Premier tour d’horizon avec les « Juniors »…

David Bouet : « Un Championnat avec 7 courses aurait forcément été plus sympa, mais je suis très heureux que l’organisation ait réussi à former un Championnat sur 4 manches face au contexte actuel. Un grand merci à eux ! Une chose est certaine, ça va être sport ! Je vais aborder cette saison avec exigence et détermination et j’espère qu’elle sera à la hauteur du travail que nous réalisons en ce moment avec l’équipe ! Nous avions débuté un programme de roulage stoppé par le confinement mais qui reprend depuis peu son cours. Maintenant que le calendrier a été officialisé, nous ajustons les axes de travail… »

Dylan Dufas : « C’est une bonne chose parce que ça nous permet de pouvoir rouler, et je pense  que c’était important d’avoir du Rallycross cette année, pour les fans tout d’abord mais aussi en tant que pilote ! D’un autre côté, on n’aura pas le droit à l’erreur et il faudra être régulier à chaque course et chaque week-end pour pouvoir tirer le meilleur profit au niveau du Championnat. La moindre erreur se ressentira sur le classement… Clairement le maître mot de la saison sera la régularité. Je vais aborder cette saison assez sereinement, course par course, en découvrant une nouvelle catégorie, de nouveaux pilotes et une nouvelle voiture donc il faudra se mettre dedans dès le départ. »

Paul Cocaign : « C’est mieux que rien… c’est cool qu’il y ait un Championnat. Pour ma part, s’il y avait eu des courses hors championnat, je n’y aurais sûrement pas pris part. Avec quatre courses et un volant en Super 1600 à la clé, ça va être très disputé, d’autant plus qu’il y aura un gros niveau avec une dizaine de pilotes qui pourrait prétendre à la victoire. Il faudra que ce soit bien cadré dès le départ pour ne pas que ça tourne au vinaigre étant donné qu’on sera nombreux à vouloir gagner. La moindre erreur coûtera cher… Le bon point malgré tout, c’est qu’on a devant nous davantage de temps pour apprendre à connaître la voiture. Il ne faudra pas se mettre trop de pression, même s’il faudra rester attentif… Un premier essai de déverminage est prévu en fin de mois, avant de pouvoir en programmer d’autres avant le début de saison pour aller un peu plus loin. »

Arthur Le Boudouil : « C’est bien dans un sens car nous serons tout de suite dans le bain, il faudra connaître rapidement la voiture pour être dans le rythme. L’objectif sera d’y être le plus à l’aise possible. Les quatre circuits où nous roulerons me plaisent, donc ça me convient ! Après, nous n’avons jamais roulé là-bas avec les Clio, donc il faudra peut-être un peu les redécouvrir. Je n’ai pas d’essais prévus pour l’heure… nous avons juste effectué le rodage de la voiture mais c’est tout. »

Dorian Deslandes : « Ce qui est bien, c’est que les gains en fin de saison seront les mêmes qu’initialement prévu. Sur quatre courses, c’est évident qu’il n’y aura pas le droit à l’erreur. Lorsque je roulais en kart sur les Championnats régionaux, ça se jouait souvent sur quatre courses aussi, donc il fallait vraiment être régulier. Il faudra savoir se contenter d’une deuxième, troisième, quatrième ou même cinquième place parfois et savoir gérer sa position au risque de tout perdre. Concernant les circuits, ce sont des tracés que j’apprécie et où j’ai de bonnes sensations, notamment à Essay et à Dreux où j’étais monté sur le podium l’an passé. Mais ça ne veut rien dire, je n’ai jamais roulé face à la concurrence donc c’est difficile de savoir à l’avance. J’ai réalisé mes premiers tours de roue avec la Clio hier et je me suis rendu compte qu’en châssis, ça ressemblait fortement à la 208, elle est assez facile à emmener, et on est vite en confiance dedans. Dans l’ensemble, je dirais que le feeling dans la voiture est bon ! »

#2021
#2021